MindMorphing® : le point de vue des neurosciences & de la psychologie

« Je vois et j’oublie, j’entends et je retiens, je fais et je comprends ». Confucius

 

La mobilisation de plusieurs sens – vision, audition, haptique (1) – via la stimulation simultanée de récepteurs visuels, auditifs et cutanés (touché), facilite la mise en mémoire et la rétention d’informations nouvelles.
C’est ce qu’illustre le célèbre « Cône de l’apprentissage » (Cone of Learning) d’Edgar Dale (2), qui souligne l’importance du « faire » pour apprendre. En effet, si l’on ne retient que 50% de ce qui est vu et entendu, nous retenons 90% de ce que nous faisons.

La communication interactive et le contexte collaboratif et bienveillant facilitent la réflexion collective, la prise de recul et de décision, ainsi que le passage à l’action. Cette approche, de type constructiviste (3) et constructioniste (4), favorise l’apprentissage sur le mode « essais et erreurs » et met en avant l’activité du sujet pour se construire une représentation de la réalité qui l’entoure.

Le Pod, outil pédagogique, intuitif et modulable, permet à l’utilisateur de modéliser et de percevoir (vision, haptique) ses raisonnements et ses pensées, et de passer d’une pensée abstraite à une pensée concrète.

De plus, la coïncidence des stimulations visuelles (vision du Pod), auditives (informations données) et haptiques (manipulation du Pod) stimule la plasticité neuronale et facilite la mémorisation des informations en cours d’acquisition (5).

Enfin, en lui associant l’état émotionnel positif (sérénité, curiosité, joie, bien-être, confiance) perçu au cours des séances d’accompagnement, le Pod peut également être utilisé comme un objet d’ancrage (6).
Ainsi, à chaque fois que l’utilisateur prendra en main son Pod, il réactivera l’émotion positive associée. Cette technique permet de développer la confiance en soi et la capacité à prendre du recul, facilite la prise de décision et le passage à l’action.

 

Monique Sallaz,
Docteur en Neurosciences, Consultante indépendante & Coordinatrice Pédagogique, 2017.

 

 

(1) Le terme « haptique  » se réfère à la combinaison du système perceptif lié au toucher et à la kinesthésie, avec les mouvements d’exploration. A l’inverse des systèmes visuels et auditifs, le sens haptique est capable à la fois de percevoir et d’agir sur l’environnement, ce qui constitue une part importante de nos activités quotidiennes.
(2) Edgar Dale, « Audio-visual methods in teaching, Dryden Press, 1969.
(3) Piaget, « La naissance de l’intelligence chez l’enfant », Paris, Delachaux et Niestlé, 1936 ; « La construction du réel chez l’enfant », Paris, Delachaux et Niestlé, 1937.
(4) Yasmin B. Kafai et Mitchel Resnick, « Constructionism in Practice: Designing, Thinking, and Learning in A Digital World »; 2012.
(5) Serge Laroche, « Mécanismes cellulaires et moléculaires de la mémoire », Epilepsies 2006 ; 18: 15-20.
(6) L’ancrage se définit comme l’instauration d’une association entre un état émotionnel et un stimulus extérieur unique.